Nadi Shodhana Prânâyâma

Nadi Shodhana Prânâyâma (Level 1) appelé aussi Suryan Bedan Prânâyâma (narine gauche bloquée) ou Chandra Bedan Prânâyâma (narine droite bloquée)

 Pourquoi Nadi Shodhana ?

Cette respiration purifie le système sanguin et respiratoire. La respiration plus profonde enrichit le sang en oxygène. Ce Prânâyâma renforce le système respiratoire et équilibre le système nerveux. Il permet de lutter contre la nervosité et les migraines.

shutterstock_283635128

Respiration

Comment pratiquer Nadi Shodhana ? Lire la suite

Ujjayi Prânâyâma

Ujjayi Pranayama est particulièrement adapté pour maintenir le bien-être corporel et mental. Il normalise l’hypertension artérielle et en ralentissant le rythme de la respiration il permet de purifier le corps, l’échange des toxines et déchets est plus intense au niveau des alvéole.  Cette respiration Ujjayi Pranayama permet aussi de ralentir le rythme cardiaque tout particulièrement lors de la prise de certaines postures (asanas)slide-4-1

  • Détendez le visage, les mâchoires et les lèvres.
  • Prenez Jalandhara Bandha. (Placez les mains sur les genoux, soulevez les épaules et basculez légèrement le corps en avant en gardant le dos droit. Pressez fermement le menton contre la poitrine ou entre les clavicules de façon à bloquer fermement la trachée artère et l’œsophage)
  • Contractez la glotte de manière à ce qu’un son doux se produise lors de la respiration.
  • Sentez le flux de la respiration dans la gorge.
  • Inspirez en répétant mentalement la syllabe « SO » et suivez consciemment l’air du nombril jusque dans la gorge.
  • Expirez en prononçant mentalement la syllabe « HAM » et suivez consciemment l’air de la gorge jusqu’au nombril.
  • Après plusieurs respirations, pratiquez Khechari Mudra en enroulant la langue vers l’arrière aussi loin que possible en direction du palais.
  • Cela permet d’humidifier l’air afin que la gorge ne s’assèche pas.
  • Si ce Mudra devient inconfortable, relâchez la langue un instant puis reprenez Khechari Mudra.
  • Continuez à respirer régulièrement et de manière continue.
  • Inspirez et expirez 25 fois de cette manière, puis relâchez Jalandhara Bandha et respirez normalement pendant 3 minutes environ.

Si vous ne voyez pas comment entre-bloquer la glotte, pensez à la respiration de Dark Vador !

Ne vous inquiétez pas si vous n’arrivez pas à placer le Mudra, l’effet sera néanmoins puissant.

shutterstock_284957270

Sitali Prânâyâma 1/8

Voici une technique que j’utilise après l’effort.

Unknown

  • Asseyez-vous confortablement en tailleur ou en position de lotus (si cette position vous est confortable)
  • Veillez à garder le dos bien droit, les omoplates basses
  • Mettez vos mains en Chin-mudra (l’union entre l’homme et le Divin : le pouce symbolise l’âme universelle (Brahman) et l’index,  l’âme individuelle (atman) mais aussi.  Une autre interprétation de ce symbole du pouce et de l’index, est la réunion du Moi et du Je, du Etre et de Avoir
  • Formez un U avec votre langue ou déposer la langue sur les incisives et formez un tout petit espace pour laisser l’air passer.
  • Prenez une profonde inspiration par la bouche comme si vous respiriez par une paille. Pensez à bien faire une inspiration complète (diaphragmatique et thoracique). Sentez vos poumons se remplir d’air.
  • Expirez ensuite lentement par le nez en prononçant la lettre MMHHH;  Cette vibration activera le nerf phrénique et stimulera le système parasympathique.
  • Répétez cet exercice 3-5 fois

 

Le Pranayama Sitali est idéal pour refroidir le corps, libérer les tensions mais aussi à améliorer notre concentration.

P.S.  Si vous ne savez pas mettre la langue en U, ne vous inquiétez pas, c’est génétique. Ou vous savez le faire sinon, mettez la pointe de la langue sur les incisives inférieurs.

Source image: https://yogainternational.com/article/view/beat-the-heat-sitali-and-sitkari

 

Vous pratiquez autrement, vous utilisez une autre technique, le blog vous est ouvert.

 

Et pourquoi le Yoga ?

shutterstock_175345436

J’ai déjà entendu des médecins me dire : « moi, le yoga, je n’y crois pas » Néanmoins, il me semble difficile de ne pas constater que la souplesse, la mobilité , une certaine forme de bien-être et de tranquillité caractérisent les pratiquants réguliers du yoga. Aux Etats-Unis, plus de vingt millions d’adeptes se retrouvent, plusieurs fois par semaine, allongés sur leur tapis. Heureusement tous ces adeptes de la « Salutation au Soleil » peuvent attester des huit bienfaits suivants sur le corps et l’esprit, que la pratique régulière du yoga apporte. Lire la suite

Les effets du sport sur le cerveau décryptés

L’exercice physique a la même efficacité qu’une psychothérapie et peut renforcer celle des traitements pharmacologiques 

article publié sur http://francais.medscape.com/voirarticle/3602136

Pr Fabrice Chrétien

Pas-toujours-motive-pour-le-sport-Tout-se-joue-dans-le-cerveau_large_apimobile

 En raison de son effet antidépresseur désormais reconnu, « l’exercice physique régulier, pratiqué à une intensité modérée, peut être proposé comme thérapie adjuvante dans le traitement des troubles de l’humeur », a rappelé le neuropathologiste. Lire la suite